Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 00:00

piano-blues.jpg

A chaque conférence nous vous parlons de la série de films sur le blues produite par Martin Scorcese; J'ai décidé de vous en dire un peu plus en chroniquant de ci de là les sept films composant le coffret.

 

On ne sait pas assez que Clint Eastwood est un bon pianiste de niveau semi-pro et qui a une passion pour le jazz.

Je vous propose d'ailleurs d'en apprendre plus à ce sujet sur le site suivant link

Dans son documentaire, Piano Blues, Ray Charles est le personnage central autour de qui est racontée l'histoire du piano blues.

 

Le film commence avec quelques images de Ray en train de joue What'd I Say? et retourne en arrière dans le temps pour nous présenter de vieilles séquences de Peter Johnson, Martha Davis, et Dorothy Donegan. On fait la navette entre Ray qui parle avec Clint et des extraits de Big Joe Turner et Duke Ellington. Ray raconte qu'il écoutait le Grand Ole Opry (show country) quand il était jeune et de l'influence qu'a eue sur lui le pianiste Charlie Brown.

Eastwood a des goûts plus eclectiques que la plupart des metteurs en scène de cette série, et les mordus de blues seront sans doute étonnésde voir Dave Brubeck, par exemple. Brubeck n'a jamais été spécialement considéré comme un pianiste de blues, mais Eastwood utilise le mot ''blues'' dans un sens élargi pour inclure le jazz blues, avec ses rythmes et ses harmonies plus sophistiqués. De manière intéressante, Brubeck et Charles, conjointement, considèrent Art tatum, un très bon musicien de jazz aux liens peu évidents avec le blues, comme une influence majeure. Ray reconnaît également l'influence du jeune Nat 'King' Cole, quand Cole jouait du piano plus ou autant qu'il ne chantait.


Quelques unes des séquences les plus intéressantes du film montrent Dr.John qui joue du piano dans le style de quelques uns de ses modèles, comme Champion Jack Dupree et Professor Longhair. Ceci interrompu par un excellent clip du Professeur Longhair interprétant son succès Tipitina. Ensuite vient une interview dans laquelle la pianiste texane Marcia Ball nous apprend que sa grand-mère et sa tante jouaient toutes deux du piano, et elle nous présente également quelques styles de jeu. Eastwood va et vient entre Ball, Dr John et Professor Longhair, finissant par un entretien avec Pinetop Perkins. Perkins parle du Chicago blues, de ses années avec Muddy Waters et de l'influence d'un autre pianiste de Muddy Waters, Otis Spann.

Le large échantillon de pianistes s'élargit avec des interprétations et des interviews avec le chef d'orchestre swing Jay Mc Shann, le musicien de studio Pete Jolly( dont la prestation très technique et musicale mais pas très blues semble un peu hors sujet), le pianiste de jazz Oscar Peterson (disciple d'Art Tatum), et Fats Domino. Tout se conclut par l'interprétation de America The Beautiful par Ray Charles avec un grand orchestre.
La partie la plus convaincante du film de Eastwood réside dans son amour évident pour le beau jeu au piano. Il aurait peut-être été plus dans le sujet en omettant certains des pianistes les plus jazz et en présentant Jimmy Yancey, le grand pianiste de Chicago blues et boogie-woogie ainsi que d'autres musiciens importants comme Little Brother Montgomery, Roosevelt Sykes ou Memphis Slim. L'intérêt du documentaire réside vraiment dans les séquences qui présentent des opersonnages de l'histoire dont certains sont décédés ou retirés de la scène musicale.

Pour les fans de piano boogie-woogie et blues, un cd de Jimmy Yancey (essentiellement instrumental avec quelques pistes interprétées par son épouse) dispo sur I-tunes et ailleurs, 30 titres pour 8,99 euros...

jimmy-yancey.jpg
Et bien sûr à l'approche de Noël le coffret Scorcese

Coffret-scorcese.jpg
Disponible chez Amazon pour 44,19 euros les sept films, franchement pas d'hésitation à avoir si vous aimez le blues...
A bientôt...
Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Pilogue Blues
  • : Histoire du Blues, cours guitare,concerts,
  • Contact

Recherche

Pages